M

À l’approche du temps des fêtes, on voit germer dans les villes et les villages des marchés de Noël. Saviez-vous que cette tradition est très ancienne ? Plongeons-nous dans l’histoire européenne pour découvrir d’où vient cet événement et comment il a évolué au Québec par la suite.

La première trace écrite de cet événement date de 1294 et mentionne le Marché de Saint Nicolas, à Vienne (Autriche). Fêté le 6 décembre, ce saint est un ancien évêque. La légende veut que, si les enfants ont été sages, il leur distribue des cadeaux. Autrement, c’est le père Fouettard qui vient punir les enfants. Le premier « marché de Noël » dont les historiens possèdent une trace a donc lieu ce même jour. D’autres documents montrent d’importants marchés du même style, entre autres à Dresde (Allemagne) en 1434, ou à Strasbourg (France) en 1570. Ce dernier est d’ailleurs le plus célèbre marché de Noël de France de nos jours.

Car oui, la tradition s’est perpétuée. Elle est appelée à changer de nom sous l’influence des réformes protestantes où le culte des saints est proscrit. On passe donc de Marché de Saint Nicolas à Marché de l’Enfant Christ (en allemand Christkindelmärik). Le sens reste le même. Il s’agit d’un marché situé en plein air, souvent au centre de la ville. On le retrouve donc habituellement sur la place du marché, ou au pied de la cathédrale. Aujourd’hui encore, la plupart des marchés de Noël à travers le monde prennent place devant des bâtiments emblématiques de la ville et mettent ainsi en valeur leur patrimoine architectural.

Le marché de Noël tel qu’on le connaît aujourd’hui

Il faut noter une baisse d’intérêt pour cet événement durant quelques siècles. Un renouveau marque la pratique dans les années 1990, alors que les marchés de Noël se réinventent et reviennent en force en Europe. C’est à ce moment qu’on adopte le petit chalet en bois comme kiosque typique. L’événement, davantage commercial qu’au début du millénaire, met désormais de l’avant des produits traditionnels et régionaux. Au lieu de se tenir durant une seule journée, il se déroule souvent sur tout le mois précédant Noël. On y trouve les fameux pains d’épices allemands, ainsi que du vin chaud (Glühwein). Bien que des villes d’Autriche et de Suisse organisent de grandioses marchés de Noël, c’est l’Allemagne qui est en tête de file avec ses 2200 marchés de Noël tenus annuellement. Parmi eux, les plus prisés sont ceux de Düsseldorf, de Cologne, d’Aix-la-Chapelle et de Munich.

Et ici ?

Au Canada, le premier marché de Noël est celui de Joliette-Lanaudière, qui commence en 2007, et qui est encore très populaire aujourd’hui. Celui qu’il faut certainement mentionner est le Marché de Noël allemand de Québec, qui est instauré en 2008. Recréant l’ambiance du typique marché de Noël en Allemagne, celui de Québec regroupe des artisans locaux, allemands et européens pour offrir une expérience inoubliable aux visiteurs, dans la pure tradition allemande. Avec plus de 90 exposants, il a attiré en 2018 environ 150 000 visiteurs.

Plus localement, le Haut-Richelieu a aussi une belle tradition de marchés de Noël. Plusieurs municipalités en tiennent chaque année. Pour 2019, il faut noter que le Salon de Noël de Saint-Blaise-sur-Richelieu ainsi que celui de Sainte-Anne-de-Sabrevois sont déjà terminés. Il est malheureusement trop tard pour visiter le Marché de Noël tenu par le Cercle des Fermières de Mont-Saint-Grégoire et celui des artisans et produits du terroir qui a eu lieu au Pavillon Dextraze, au profit de la Société Alzheimer Haut-Richelieu. Vous pourrez néanmoins vous reprendre l’an prochain!

Notez que le Marché de Noël de Venise-en-Québec aura lieu les 7 et 8 décembre prochain, ainsi que celui du Vieux-Saint-Jean, les 6-7-8 et 13-14-15 décembre (les vendredis de 17 h à 21 h et les samedis-dimanches de 9 h à 17 h). Réunissant une quarantaine d’exposants, ce dernier événement vous permet d’acheter local et de promouvoir des artisans de chez nous dans vos réjouissances des fêtes. Créé il y a 11 ans par l’Association des maraîchers, le Marché de Noël du Vieux-Saint-Jean a gardé sa vocation agroalimentaire depuis. C’est en 2016 que la Société de développement Vieux-Saint-Jean en reprend l’organisation et développe entre autres le volet animation.

Le Musée se trouve au centre de cet événement magique et nous espérons vous y revoir cette année. Notre boutique regorge de magnifiques cadeaux faits à la main à donner à vos proches. Espérons que le père Noël trouve du temps dans son horaire chargé pour venir nous rendre visite !